Droits d’exploitation pour le verre usagé

Débris de verre sur un tapis roulant

Nous sommes des pionniers. Pas des pionniers du Yukon, mais des pionniers du conteneur. Depuis les années septante, nous exploitons l’un des atouts du verre pour préserver l’environnement et satisfaire nos clients. Le verre est un matériau naturel intégralement recyclable, sans aucune perte de qualité. Le recyclage constitue ainsi un choix pertinent à la fois en termes écologiques et économiques.

«Le respect du passé et la responsabilité par rapport au futur constituent la bonne attitude face à la vie.» (Dietrich Bonhoeffer)

L’objectif d’une économie circulaire durable consiste à réintégrer entièrement les matières premières dans la production tout au long du cycle de vie du produit. Nous poursuivons cet objectif depuis les années septante. À l’époque, nous avons été les premiers en Suisse à concevoir un système de recyclage du verre usagé.

Nous recourrons aujourd’hui systématiquement au recyclage sur l’ensemble de nos sites. Avec un pourcentage en moyenne supérieur à 60 pour cent dans nos différentes sociétés, le verre usagé est depuis devenu la principale matière première utilisée pour la production du verre.

En collaboration avec nos partenaires, nous améliorons les systèmes de collecte et de traitement car nous tenons à trier le verre usagé par couleur lors de sa collecte. Pour la fabrication du verre blanc, seuls des groisils de verre blanc peuvent en effet être utilisés.

Les avantages

Le recyclage préserve les ressources

Le verre évolue au sein d’un cycle des matières intégralement fermé. Il peut être remis en forme à l’infini pour la fabrication de nouveaux verres à conserves et bouteilles, sans aucune perte de qualité. En 2009, le recyclage du verre a permis une économie de 13,8 millions de tonnes de matières premières primaires sur le seul territoire européen.

Le recyclage améliore le bilan écologique

Ces dernières décennies, le recyclage du verre usagé a considérablement amélioré le bilan écologique de la production de verre: au cours des 25 dernières années, le recyclage et diverses innovations technologiques ont permis au secteur européen du verre d’emballage de réduire de 75 pour cent les émissions de CO2 et la charge en déchets. Le recyclage intégral permet tout simplement de réduire les déchets. Deux tiers de toutes les bouteilles en verre circulent chaque année en Europe dans des conteneurs – soit environ 30 milliards de bouteilles recyclables sous forme d’emballages en verre.

Le recyclage génère des économies d’énergie

La fonte du verre usagé nécessite moins d’énergie que celle des matières premières primaires. Plus le pourcentage de verre usagé est élevé, plus les économies d’énergie sont importantes: 10 pour cent de verre usage génèrent 3 pour cent d’économies d’énergie et réduisent de 7 pour cent les émissions de CO2.

Le recyclage rend le verre attractif

Les attentes des consommateurs et de nos clients sont les mêmes: l’écocompatibilité, la santé et l’approvisionnement en matières premières durable constituent des critères essentiels lors de la décision d’achat. Le verre est un matériau d’emballage sain, de qualité, qui présente un cycle de vie durable: le verre est réutilisable et recyclable.

Vetropack apporte une plus-value économique, écologique et sociale.

Consommateurs

Simplement déguster les produits, et après?

Remplissage et vente

La balle est ensuite dans le camp des entreprises de remplissage qui ont acheté les emballages en verre. Vetropack connaît leurs besoins et les conseille pour toutes les questions relatives à la technique de remplissage. D’autre part, les designers de Vetropack développent, sur demande et en étroite collaboration avec les clients, des emballages en verre sur mesure. Les produits sont mis commercialisés sous forme de bouteille à un seul usage et/ou de bouteille de circulation.

Emballage et livraison

Les récipients en verre sont empilés sur des palettes normées et scellés sous plastique avant d’être livrés aux différents centres de remplissage. Le conditionnement des unités de stockage et de transport est largement automatisé. Vetropack dispose d’une logistique éprouvée avec de vastes aires de stockage et entrepôts.

Contrôle de la qualité

Les bouteilles encore brûlantes sont refroidies progressivement dans le tunnel de recuisson. C’est un processus important, car un refroidissement trop rapide peut provoquer une tension de surface du matériau. Dans une seconde phase, tous les emballages en verre sont soumis à un contrôle visuel et à des essais mécaniques. Des tests aléatoires supplémentaires sont effectués en laboratoire.

Processus de fusion et façonnage

Dans le four, les matières premières et le verre usagé sont fondus à une température de 1 600 degrés Celsius. Des gouttes de verre brûlantes sont extraites de la masse en fusion visqueuse. Celles-ci sont préformées, puis soufflées afin de créer de nouveaux récipients en verre.

Apport de verre usagé et de matières premières

Tout commence par la nature. En effet, c’est elle qui offre une réserve quasiment illimitée des matières premières utilisées pour la production de verre, c’est-à-dire le sable de quartz, la soude, la chaux, la dolomite et le feldspath. Les récipients en verre usagé sont également utilisés pour la fabrication du verre. Après avoir été collectés et traités, ils sont acheminés vers les verreries, où ils sont utilisés sous forme de groisil dans le cadre de la production et transformés en nouveaux récipients en verre.

Retour et recyclage

Selon le type de récipient, c’est-à-dire bouteille à un seul usage ou bouteille de circulation, l’emballage vide est remis en circulation ou retourné à une installation de recyclage via les conteneurs de collecte. Depuis là, le verre est retourné aux verreries où il est utilisé, sous forme de groisil, pour la production de nouveaux emballages en verre.